Très chère Sadie • Sophie Kinsella

Très chère Sadie

Très chère Sadie

Sophie Kinsella

J’ai lu très rapidement ce livre, suite au conseil très convaincant de mon amie Fiona. C’était son premier Sophie Kinsella, et pour ma part ce fut mon deuxième. C’a été un coup de cœur pour elle, mais dans mon cas ça l’a frôlé sans l’atteindre. Je m’explique ! 

Lara, vingt-sept ans, est dans une mauvaise passe : son fiancé est parti, tombé amoureux d’une autre, son associée fait la fête sur une plage à Bali pendant que leur business de recrutement frôle dangereusement la faillite, et la voilà forcée d’assister à la crémation d’une très vieille grand-tante qu’elle a dû voir cinq fois tout au plus. Heureusement, Lara n’est pas seule. Car voici que surgit Sadie : une fille épatante, tout droit sortie des années vingt, fan de charleston et de soirées cocktail, de belles toilettes et de beaux garçons ; une vraie diablesse qui a aussi le chic pour apparaître aux moments les plus inopportuns et qui cultive une curieuse obsession pour un mystérieux collier. Au contact de cette nouvelle amie, Lara va comprendre qu’ajouter un peu de vintage, un brin de fantaisie et une touche de magie peut résoudre bien des soucis. Mais qui est vraiment cette très chère Sadie ?

Au tout début du roman, j’ai trouvé cette histoire de fantôme vraiment tirée par les cheveux et je n’étais pas convaincue, c’était un peu trop loufoque et abracadabrant pour moi. De plus, le personnage de Sadie m’a énervée, extrêmement par moments, car elle n’arrêtait pas de hurler et de donner des ordres à Lara. Après ces deux phrases, vous devez très certainement me trouver tarée puisque je dis que ce roman a quand même frôlé le coup de cœur… Et je vous rassure, ma santé mentale n’a rien à craindre, je me porte très bien !

Le début s’est montré un peu difficile, ou plutôt exaspérant par moments, mais cela ne concerne que le début. Au bout d’une cinquantaine de pages, j’ai commencé à m’attacher à Lara et à Sadie. Tout d’abord à Lara, qui m’a beaucoup rappelée ma réaction quand mon ex m’a quittée, comme elle je ne pouvais pas y croire, je m’apitoyais sur moi-même, mais au moins je n’ai pas eu l’idée de le harceler, j’avais quand même bien compris que c’était fini et je m’en porte beaucoup mieux comme ça ! Le roman, donc, commence sur deux notes plus ou moins tristes : Lara souffre d’une rupture amoureuse, et sa grand-tante Sadie est tout juste décédée après cent cinq années pleines de vie. Mais pour autant, Lara n’est pas attristée par le décès de son aïeule, qu’elle ne connaissait pas et qu’elle a dû voir à tout casser cinq fois pendant son enfance. Et Sadie version fantôme n’est pas triste d’être morte, car elle a toujours vingt-trois ans, tant dans sa tête que fantômement (oui je sais, j’invente des mots !).

La rencontre entre ces deux jeunes femmes est très bruyante et explosive, nous avons affaire là aux fameux hurlements qui m’ont agacée. Sadie n’est revenue que pour récupérer son magnifique collier afin de reposer en paix, et comme seule Lara est capable de la voir et de l’entendre, elle l’oblige à se mettre à son service pour retrouver le fameux bijou. La relation entre les deux femmes est d’abord conflictuelle, Lara ne veut pas se soumettre aux désirs et ordres d’un fantôme, et Sadie lui prend la tête à tout bout de champ pour qu’elle lui obéisse. Mais au fil des jours, la petite-nièce et sa grand-tante apprennent à se connaître et à s’apprécier, et l’ancêtre donne des conseils à la plus jeune et lui permet ainsi de changer sa vie, que ce soit sentimentalement comme professionnellement.

Et comme l’histoire a été écrite par Sophie Kinsella, nous retrouvons bien sûr des situations cocasses, des personnages loufoques, des répliques hilarantes… Nous voyageons littéralement à l’époque des années 1920 à travers le personnage de Sadie et ses tenues toutes plus jolies les unes que les autres, et nous découvrons finalement un personnage très attachant dès lors qu’elle commence à se dévoiler et à raconter sa vie.

Plus qu’une quête après un sublime collier, plus qu’une recherche du grand amour, ce roman se centre sur la relation entre deux femmes que tout oppose mais qui finalement ont beaucoup de choses à partager. Ce fut une très bonne lecture, très agréable au final, très prévisible par moments, mais tellement belle et attachante… J’en aurais presque versé une petite larme.

2 Comments

  • 5 années ago

    Je comprends ce que tu dis car moi aussi au début j’ai trouvé ça trop trop bizarre cette histoire de fantôme, mais aaaah ce livre, je l’ai trop aimé !! <3

Leave A Comment