Serum, saison 1, épisode 2 • Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza

Serum, saison 1, épisode 2

Serum, saison 1, épisode 2

Henri Loevenbruck & Fabrice Mazza

Serum, c’est la série du genre thriller que j’adore. Enfin, c’est la seule série du genre que je lis, n’empêche que je suis fan ! Je n’ai lu que les deux premiers tomes pour l’instant, et allez savoir pourquoi, j’ai mis plusieurs mois avant de dévorer lire le deuxième tome, alors même que j’avais avalé le premier quasiment d’un seul coup ! Je crois qu’en fait, j’ai décidé de savourer cette série, même si je pense que cette fois je n’attendrai pas autant de temps avant de lire la suite. 

1773 : MESMER INVENTE L’HYPNOSE
1886 : FREUD INVENTE LA PSYCHANALYSE
2012 : DRAKEN INVENTE LE SÉRUM

Une injection.
Sept minutes pour accéder au subconscient d’Emily Scott.
Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.
Quelques jours pour empêcher le pire.
Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

 

Si j’aime autant cette série, c’est pour une raison très simple et évidente : Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza réussissent avec brio, dans ces livres, à mener un thriller sans jamais ennuyer le lecteur, mais surtout en le tenant en haleine plusieurs fois par tome, et le suspense atteint de tels sommets que mon petit cerveau y perd sa capacité à tout deviner ! Et rien que pour ça, je leur tire mon chapeau, ma révérence, et tout ce que vous voudrez, car avec Serum je peux enfin savourer un thriller pleinement, jusqu’à la fin !!! A eux deux, les cerveaux des auteurs doivent être encore plus tarés que le mien à lui tout seul, c’est trop cool, je suis vraiment contente, vous ne pouvez pas savoir à quel point ! Voilà, rien que pour ça, j’adore Serum, et je vais m’empresser de lire la suite.

Mais bon, comme cette chronique est consacrée au deuxième épisode de la première saison, et non à la série entière, je vais me concentrer sur celui-ci. Comme je le disais précédemment, et honte à moi, j’ai attendu plusieurs mois avant de lire cette suite, et je vais vous avouer que j’hésitais à relire le premier avant de commencer celui-ci, car il se passe tellement de choses, avec tant de rapidité, dans ces livres, que j’avais terriblement peur d’être perdue, d’avoir tout oublié. Mais là où le deuxième tome commence très bien, c’est que les auteurs ont pensé à ce petit souci, aux tours que peut nous jouer notre mémoire, et les dix premières pages sont un résumé des éléments et événements les plus importants du premier tome. Je n’ai donc pas eu à relire ce dernier, même si je n’étais pas contre, et cela m’aura fait gagner un peu de temps, ce qui n’est tout de même pas négligeable. Cependant ils font la même chose à la fin avec les éléments importants du troisième tome, et malgré le fait que je ne voulais pas lire cette mise en bouche, mon regard est malheureusement tombé sur un élément que j’aurais bien voulu ne pas découvrir avant ma lecture de cette suite, donc je vous déconseille fortement de lire ces dernières pages !

Pour entrer dans le vif du sujet, je dirais que cette suite est vraiment digne du premier opus, elle tient autant en haleine le lecteur que précédemment. J’avoue avoir été un peu perdue quant aux personnages secondaires peu cités, je ne me souvenais pas très bien de qui était qui, surtout quand ceux-ci sont tour à tour nommés par leur prénom puis leur nom de famille. Néanmoins la mémoire m’est vite revenue donc cela n’aura été qu’un petit mauvais moment à passer. De plus, étant donné que le premier tome a principalement servi à présenter les personnages et implanter l’histoire, celui-ci entre directement dans le vif du sujet, on retrouve l’enquête où elle s’était arrêtée. J’ai particulièrement apprécié Draken, qui apparaît tardivement dans l’épisode précédent mais qui est quasiment omniprésent ici, j’ai adoré le découvrir plus en profondeur, notamment en ce qui concerne la relation avec son père que je trouve très sympathique et agréable à lire, mais surtout ses relations avec Lola, le fils de celle-ci et Emily. J’ai vraiment adoré le côté très humain de ce roman, dans lequel les relations entre les personnages sont très bien narrées, approfondies et développées ; on ne se retrouve pas face à un thriller dont l’unique but est l’enquête, mais au contraire dans un thriller où les personnages, leurs forces et leurs failles font évoluer cette fameuse enquête. Le côté médical de la chose aussi, avec le sérum, est selon moi quelque chose de très original et recherché, et j’ai été tenue en haleine jusqu’au bout quant au sens des visions d’Emily quand elle est sous hypnose. C’est juste un régal d’avoir droit à tant de rebondissements, car cela rend la lecture trépidante, rapide, et jamais ennuyeuse tellement il se passe de choses !

Pour conclure en évitant le spoiler, je dirais que ce deuxième tome de Serum est à la hauteur du premier, malgré des raisons bien différentes, ce qui fait que je ne peux que vous conseiller cette saga ! Et ce d’autant quand vous savez que, généralement, je suis insatisfaite côté suspense et maîtrise de l’enquête : ici je me régale, c’est un pur plaisir que de ce plonger dans ces épisodes courts, mais néanmoins brefs et précis, et je n’ai qu’une hâte : me procurer la suite !

5 Comments

  • 4 années ago

    Comme toi j’aime beaucoup le personnage de Draken, c’est même celui que je préfère, vivement la suite en tout cas!

    • 4 années ago

      J’adore son côté sarcastique, il met vraiment l’ambiance dans les romans ! J’espère que son personnage évoluera bien !

  • 4 années ago

    Je veux lire cette « saga » depuis longtemps, il faudrait que je me lance ! :)

    • 4 années ago

      Je te la conseille vraiment ! Certes chaque épisode est court et se lit rapidement, donc ça revient un peu cher, mais c’est vraiment super et addictif !

      • 4 années ago

        J’essayerai de commencer lorsque je serais de retour au lycée :)

Leave A Comment