Nana #1 • Ai Yazawa

Nana

Nana

Ai Yazawa
(tomes 1 à 7)

J’ai acheté les dix premiers tomes de ce manga l’année dernière dans un vide-grenier, le tout pour 20€. J’en avais déjà lu quelques tomes quand j’étais au lycée, car je les empruntais à la médiathèque municipale, sauf que je n’en avais plus un grand souvenir, car ils étaient fréquemment empruntés, du coup je n’avais pas pu tous les lire, et en plus je devais attendre plusieurs semaines pour pouvoir espérer continuer la série. J’ai donc été très contente de les trouver à ce prix ce jour-là, et j’ai pour l’instant lu les sept premiers tomes de cette série de mangas, qui en comporte vingt-et-un au total. 

La première est rêveuse, rigolote et sensible, mais « cœur d´artichaut », un brin capricieuse et loin d´être indépendante. La seconde est plus mature, déterminée, un peu mystérieuse mais peut être d´une froideur qui glace le dos. Toutes deux s´appellent « Nana », ont un attrait pour l´art et ont vécu en province. Toutes deux vont connaître l´Amour et décider de partir pour Tokyo.

Au départ, je l’avoue, j’ai eu un peu de mal, notamment avec les dessins, car je n’aime pas trop le physique qu’a la Nana musicienne (à gauche sur le dessin), je trouve son dessin trop anguleux, et par moments même elle m’énerve dans sa façon de parler. Mais j’ai persévéré pour la deuxième Nana, beaucoup plus rigolote et douce, notamment dans son dessin, qui illumine les pages de par ses tons clairs. Je me suis tout de suite attachée à elle, même si elle aussi parfois m’agace dans sa recherche de l’amour, je la trouve bien souvent futile et naïve, même si là où j’en suis ça commence à s’améliorer de ces côtés-là.

Je vais faire court pour ne pas vous spoiler, mais sachez qu’il est très agréable de suivre ces deux jeunes filles qui deviennent colocataires, j’ai vraiment commencé à m’attacher à toutes les deux et à être captivée par l’histoire du tome 3. On vit leur quotidien avec elles, leurs difficultés financières et professionnelles, et nous entrons réellement dans le monde compétitif de la musique professionnelle, ce qui est très intéressant là aussi. Ce qui est plaisant aussi, ce sont leurs cercles d’amis à toutes les deux, qui sont très différents mais tout aussi attachants. C’est vraiment l’ensemble des personnages qui rend ce manga charmant, car même les rôles secondaires y apportent beaucoup de choses positives, et même négatives, ce qui crée forcément de l’action et nous fait nous attacher à certains plus qu’à d’autres.

J’ai vraiment hâte de continuer la lecture de ce manga, même si je préfère prendre mon temps pour ne pas faire une surdose. Je vous en reparlerai quand j’aurai achevé la lecture du quatorzième tome ;)

Leave A Comment