Le sourire de Rose • Sacha Goerg

Le sourire de Rose

Cela faisait quelques mois que je n’avais pas lu de bandes dessinées, alors ma prise de fonction dans une médiathèque m’a permis de pallier à une petite envie de lecture de ce genre. J’avais déjà vu passer cette BD il y a quelque temps en librairie et j’ai été très heureuse de la trouver au travail pour pouvoir, enfin, la découvrir.

Desmond est séparé de sa compagne et il a un enfant, Théo. Le jour où il va chercher son fils à l’école, il s’aperçoit que son ex-femme a outrepassé son jour de garde. Très remonté contre l’école, il renonce pourtant à faire un esclandre. Gentil raté, ballotté par la vie, il va faire une rencontre exceptionnelle, comme dans les films, se cognant à une belle jeune femme, Rose. Elle lui plait tout de suite. Belle et un peu paumée… il est comme aimanté. Quand ils se séparent, il se rend compte qu’elle lui a volé son bien le plus précieux : sa photo de Théo. Fou de rage, il se lance à sa poursuite. Il ne sait pas encore qu’il va se transformer en chevalier servant, et se retrouver dans une situation où son fils et lui seront en grand danger…

Je viens de vous indiquer un résumé assez parlant de l’histoire, mais pour ma part je ne savais pas du tout de quoi cette BD pouvait bien traiter, car au dos il est seulement écrit « Eloignez-vous de moi… c’est dangereux ! » J’ai ainsi été très surprise de suivre une rencontre entre un homme et une femme assortie d’une course poursuite pour des raisons d’abord obscures, car le titre ne me laissait pas présager ça.

Malgré le sérieux de son histoire et de ses personnages, cette bande dessinée est, à mes yeux, très douce. Les dessins à l’aquarelle donnent une atmosphère particulière et emplissent de beauté des histoires dans le fond assez sombres. Les personnages sont, sans exception, tous déchirés par la vie, et la rencontre entre Desmond et Rose va les sauver de leurs démons respectifs.

En 102 pages, Sacha Goerg réussit à livrer aux lecteurs une histoire emplie de tendresse et d’humanité, mais aussi une sorte de légende qui allégerait le quotidien de chacun, même si elle provoque une certaine violence physique tout au long des pages.

Je ne m’attendais à rien de spécial en ouvrant cette bande dessinée, mais comme je le pressentais, j’ai été charmée par les dessins de Sacha Goerg et par l’histoire qu’il propose entre ces pages. Je me suis déjà renseignée sur le reste de son travail, et j’espère pouvoir découvrir prochainement La fille de l’eau et Nu.

Le sourire de Rose, de Sacha Goerg.
Disponible aux Editions Casterman
depuis le 28/05/2014 au prix de 17€.

Leave A Comment