Le Journal de Mr Darcy • Amanda Grange

le journal de mr darcy

Le Journal de Mr Darcy

d’Amanda Grange.

C’est la première fois que je lis une « austenerie », si l’on excepte Sanditon qui a été achevé par une autre dame suite à la mort prématurée de cette chère et talentueuse Jane Austen. Dès que j’ai vu la couverture un peu vintage et Darcy écrit en grand dessus sur la table de la Fnac, j’ai sauté dessus comme une gamine de sept ans qui rencontrerait le Prince Charmant en chair et en os. Car oui, Darcy, c’est mon Prince Charmant de la littérature (et du cinéma, dans la superbe adaptation avec Keira Knightley & Matthew Macfadyen), celui que j’épouserais direct s’il apparessait devant mes yeux là maintenant (et désolée pour le Chéri, il faudrait que je me partage !). Je n’ai donc pas attendu longtemps pour que ce roman passe de ma PAL à ma lecture du moment, lecture que j’ai d’ailleurs terminée hier. J’aurais pu la terminer avant, mais quand on aime, on fait durer le plaisir un peu plus que trois jours. 

Le seul endroit où Darcy pouvait partager ses sentiments étaient bien dans les pages privées de son journal… Déchiré entre son sens du devoir envers sa famille et sa passion grandissante pour Elizabeth Bennet, tout ce qu’il peut faire est se battre pour ne pas tomber amoureux. Le journal de Mr.Darcy présente l’histoire d’Elizabeth Bennet et de Fitzwilliam Darcy du point de vue de ce dernier, expliquant ses humeurs et les difficultés de sa relation alors qu’il se bat pour ne pas être attiré par Miss Bennet. Bien qu’il semble dur et têtu à certains moments, les mots de Darcy prouvent qu’il est capable d’être dévoué et attachant – des qualités qui gagneront peut-être le cœur de Miss Bennet.

Au départ j’ai eu un peu de mal à me replonger dans l’histoire, car ce roman est presque épistolaire, Darcy écrit dans son journal, et nous entrons donc de but en blanc dans l’histoire, il n’y a aucune explication pour situer l’intrigue, et j’avoue avoir un peu (beaucoup) oublié le début depuis le temps que j’ai lu/vu le livre/le film (shame on me, j’assume). Mais par la suite ce fut un vrai régal, puis découvrir le point de vue de Darcy, son ressenti, ses pensées, c’est très plaisant ! On apprend à mieux connaître un personnage que l’on adore déjà – enfin pour ma part -, on le redécouvre, et surtout le regard porté sur les autres personnages est différent et lui aussi très intéressant. J’ai beaucoup aimé lire les réflexions intérieures de mon cher Fitzwilliam et son combat intérieur contre l’amour qu’il ressent pour Miss Elizabeth Bennet.

Amanda Grange a su avec brio donner un coeur à l’homme qui paraît le plus insensible et le plus froid du roman originel, et le rendre encore plus sympathique, attachant et beau autant physiquement que moralement. Nous découvrons un homme bouleversé par la disparition prématurée de ses parents et le rôle qu’il a dû endosser dans la vie de sa soeur, ce qui l’a rendu trop raisonné et raisonnable, jusqu’à sa rencontre avec l’impétueuse et facétieuse Lizzy.

Bon, le souci c’est que l’on connaît déjà l’intrigue, les événements de l’histoire et son dénouement, mais quand, comme moi, Orgueil et Préjugés est l’un de nos romans préférés, plonger dans cette « austenerie » réveille de bons souvenirs et nous (re)fait passer un très agréable moment entre Longbourn, Londres et Pemberley.

(chronique datant du 5 janvier 2013)

2 Comments

  • 3 années ago

    J’ai très envie de le lire…j’ai adoré le film que j’ai vu une dizaine de fois ;-)

    • 3 années ago

      J’adore aussi le film !! Il faudrait d’ailleurs que je le regarde de nouveau car ça fait un bail que je ne l’ai pas vu ^^

Leave A Comment