La maison que Pierre a bâtie • Simone Ohl

La maison que Pierre a bâtie

Bonjour !

Aujourd’hui je viens vous parler d’un album jeunesse que les éditions MeMo m’ont gentiment fait parvenir, et que j’avais très envie de découvrir car il s’agit d’un très vieil album américain, et son côté « vintage » m’attirait donc tout particulièrement.

Voici la maison que Pierre a bâtie… Ainsi commence l’un des plus célèbres « contes randonnée », ceux qui jouent avec l’accumulation parfois sans fin de péripéties ou d’objets. Ici tout commence avec la farine, qui est dans le grenier de la maison que Pierre a bâtie, puis le rat, le chat, le chien, la vache, le brigand, le coq et bien d’autres se lancent dans une sarabande endiablée.

Je vous le dis d’emblée : nous avions vu en cours ce qu’est un « conte randonnée », et avec cet album, j’ai enfin pu le découvrir concrètement ! Cependant, même si je trouve la démarche excellente pour l’enfant, je vous avouerai que pour moi, en tant qu’adulte, ça m’a plutôt ennuyée. En effet, dans ce genre d’album, le texte de chaque page est repris dans la suivante et agrémenté d’une suite. Ainsi, le texte de la première page est sans cesse répété, jusqu’à la dernière. Cela permet clairement de créer une petite comptine qui joue avec l’oreille de l’enfant, et de faire travailler inconsciemment la mémoire de ce dernier, qui mémorise le texte au fur et à mesure. De plus, la typographie, très arrondie, est enfantine et rappelle celle de l’enfant.

La maison que Pierre a bâtie 1

Ensuite, au niveau des dessins, c’est assez particulier, on remarque dès le premier coup d’oeil que c’est « vintage », et selon moi on adhère ou pas. J’ai trouvé ça assez unique en son genre, et les couleurs ont également un style particulier. Vives, presque monochromes, elles ne sont pour autant pas agressives pour le regard. Il est vrai qu’en général je préfère les couleurs douces, mais ici ça ne m’a pas dérangé car les couleurs sont bien choisies et se marient entre elles, créant une certaine harmonie qui n’est pas déplaisante.

La maison que Pierre a bâtie 2

Enfin, l’album se termine sur un petit jeu, pour faire participer encore un peu plus l’enfant : dans la dernière page, il doit trouver le fameux rat. Par contre pour ma part, j’ai eu beau chercher, je ne l’ai pas trouvé ^^ Donc si vous savez où il se cache, je veux bien la réponse !

La maison que Pierre a bâtie, de Simone Ohl.
Disponible aux éditions MeMo
depuis le 23/01/2015 au prix de 14€.

Leave A Comment