Insaisissable, tome 1,5 : Ne me résiste pas • Tahereh Mafi

Ne me résiste pas

Insaisissable, tome 1,5 : Ne me résiste pas

Tahereh Mafi

/! Spoilers sur le tome 1 /!

Ne me résiste pas est en quelque sorte un tome de transition entre les opus 1 et 2 de la saga Insaisissable : n’ayant pas encore lu le deuxième tome, je suis incapable de vous dire si ces deux-là se suivent. La seule chose dont je suis sûre, c’est que Ne me résiste pas est un approfondissement d’un événement du tome 1, et non pas du point de vue de Juliette mais de celui de Warner. 

Elle m’a échappé.
J’ai échoué.
Elle me déteste.
Je me déteste d’autant plus.
J’aimerais connaître ses secrets.
Elle me détruit de l’intérieur.
Je deviens fou.

Juliette a trompé la vigilance du fils du dictateur, Warner, en le séduisant et en lui infligeant une terrible blessure. Elle s’est enfuie avec l’aide d’Adam et de Kenji. Le père de Warner, le Commandant Suprême, compte bien faire payer à ces trois rebelles le prix de leur trahison, et pour Juliette, ce sera sa vie. Mais Warner, même s’il veut la retrouver à tout prix, ne peut encourir le risque de perdre celle qui embrase son cœur et qui lui fait perdre toute raison. Elle lui est vitale.

J’attendais la sortie de Ne me résiste pas depuis plusieurs mois ; en fait, quand j’ai refermé le premier tome de cette saga, j’ai appris qu’une nouvelle du point de vue de Warner était disponible en eBook, mais seulement en VO à ce moment-là. Je me voyais déjà la télécharger et la lire avec moultes difficultés, jusqu’à ce que j’apprenne qu’elle était en cours de traduction et qu’elle sortirait prochainement en France. Ce prochainement s’est quand même transformé en quelques mois, mais j’ai tenu bon, je n’ai pas encore lu le tome 2, et j’ai bien fait ! Cette nouvelle, voire court roman vu qu’elle fait 120 pages quand même, part d’un événement du premier tome, qui est développé du point de vue de Warner. Et comme Warner est un petit peu (beaucoup) mon personnage masculin préféré de la saga, je n’ai bien sûr pu qu’aimer ce livre !

Quand on l’ouvre, on se trouve immédiatement plongé dans la tête de Warner, et l’on apprend à connaître et comprendre les pensées et agissements de cet être machiavélique. Je ne sais pas pour vous, mais pendant ma lecture du premier tome, j’ai détesté Warner dès le départ, et en même temps j’ai fini par l’adorer car je trouve qu’il est le personnage le plus abouti de l’histoire, le plus complet et complexe ; rien ne sonne creux chez lui, c’est vraiment un personnage aux facettes multiples et à la personnalité bien pensée. Dans ses agissements et son caractère, j’ai même trouvé qu’il se rapprochait d’Hitler, tant il se montre cruel, c’est dire ! Mais malgré cela, je l’adore, pour les raisons citées précédemment. Alors se retrouver dans sa tête… Ce fut un vrai régal ! J’ai réellement adoré comprendre le pourquoi du comment il a ce caractère, cette personnalité ambivalente : on découvre un jeune homme cruel parce que martyrisé, méprisé, afin de prendre une sorte de revanche, qui se révèle également être un homme au cœur tendre, amoureux et protecteur, avec des remords.

Au niveau de l’action, nous nous situons après la fuite de Juliette, quand cette dernière a tiré sur Warner : nous retrouvons donc notre héros pendant sa période de rétablissement, et ce qui m’a souvent gênée dans ma lecture, ce sont de petits détails inutiles et répétés de nombreuses fois : les scènes de toilette, d’habillement, le fait que Warner était entièrement ou à moitié nu… D’accord, ça peut mettre en ébullition le cerveau des midinettes, mais au bout d’un moment c’est pesant, ça ne sert vraiment à rien. Et à l’inverse, j’ai adoré les scènes où l’on rencontre le père de Warner : la présence et le caractère de cet homme expliquent bien des choses sur la personnalité et l’attitude du fiston. J’ai trouvé très intéressant de découvrir la jeunesse de notre héros, son enfance, et la dystopie est très bien exploitée aussi puisque l’on en apprend d’autant plus sur l’état du monde à « l’époque », si je puis dire, de la saga. Il y a aussi de l’action puisque Warner et son père font rechercher les fugitifs. Donc au final il y a plus de points positifs que négatifs, et c’est tant mieux !

Comme vous pouvez vous en douter après avoir lu cette chronique, j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, qui se révèle être à la hauteur du premier tome, et même complémentaire par bien des aspects ! Je ne regrette pas du tout d’avoir attendu pour lire le tome 2, car sinon je pense qu’entre temps j’aurais oublié des éléments et détails qui m’auraient moins fait aimer ma lecture.

Par contre j’ai une question : Warner n’est-il pas censé être blond ? Personnellement je l’ai imaginé blond dès le départ, et de voir un homme brun sur la couverture (magnifique, au passage) m’a quelque peu perturbée ! Peut-être que je me trompe… Mais si quelqu’un a la réponse, merci de me la donner !

Insaisissable, tome 1,5 : Ne me résiste pas, de Tahereh Mafi.
Disponible aux éditions Michel Lafon (Collection R)
depuis le 10/10/2013 au prix de 7€95.

4 Comments

  • 4 années ago

    J’ai hâte de le lire !!! :D

    • 4 années ago

      Fais-le vite avant d’oublier les détails du premier tome ! En plus en une soirée il est bouclé ;)

  • 4 années ago

    Il faudrait que je démarre la saga !
    bonnes lectures

    • 4 années ago

      Elle est vraiment sympa, je ne peux que te la conseiller ! Et je te conseille aussi de lire cette nouvelle entre les deux gros tomes !

Leave A Comment