Génération mal logée, tome 1 • Yatuu

yatuu

Bonjour !

Il existe des livres, cela fait des mois (voire des années) qu’on les veut, mais qu’on n’achète pas sur un coup de tête à cause du prix – et c’est bien souvent mon cas avec les bandes dessinées, il est rare que j’en achète des neuves, sauf si vraiment c’est une série que je suis et dont je veux la suite dès sa sortie. Celui-ci, j’ai attendu de le trouver en occasion, et ça m’a pris du temps, beaucoup de temps !

Videl 1m62
Ref : 52/PROUT56-8542

Description :

JF sérieuse et motivée cherche appt à louer :
Propre, bien élevée et indépendante, je n’exige aucune garantie ! Sauf une ou deux choses : un studio si possible sans cafards ni champignons, des fenêtres avec carreaux, sans fuite d’eau, et pouvoir m’étendre sans toucher les 4 murs (solides et sans trous de préférence) …
Je suis disponible de suite !

J’ai mis du temps à me procurer cette bande dessinée, et je sais d’ores et déjà que la suite n’attendra pas des mois, car j’ai beaucoup aimé. En effet, je me suis énormément retrouvée dans le personnage de Videl car je viens justement de traverser cette période de recherche de logement, et j’ai donc été confrontée un peu aux mêmes galères qu’elle, même si, heureusement pour moi, Montauban n’est pas Paris ! Vous l’avez donc compris, cette bande dessinée est très réaliste, elle dépeint vraiment les galères auxquelles les étudiants sont confrontés pour se trouver un premier logement sur le lieu de leurs études, alors même qu’ils n’ont généralement aucun revenu, si on excepte les bourses et les APL. Mais cet ensemble ne permet pourtant pas de vivre dans de bonnes conditions (dans mon cas je toucherai uniquement 185€ d’aides par mois pour 350€ de loyer, donc je vous laisse imaginer la galère…), et les propriétaires le savent pourtant (et dans la bande dessinée, il y en a même qui en profitent pour abuser encore plus sur le prix des loyers).

Mais outre le thème, cette bande dessinée m’a plu pour ce qu’elle est en tant que telle : les dessins m’ont rappelé les mangas, pour les visages au menton assez pointu, et j’ai apprécié l’atmosphère générale pour le choix des couleurs et la taille des cases et donc des dessins. Et en particulier, j’ai adoré l’humour présent même si l’histoire raconte les galères financières d’une étudiante, et qu’en soit cela n’a rien de drôle. Mais justement, Yatuu tourne un peu en dérision ce problème afin que le lecteur se rende vraiment compte des galères qu’il entraîne, et qu’il réfléchisse sur le système français, qui ne facilite pas les choses pour tout le monde, et également le monde administratif qui ne gère pas toujours. Surtout, Yatuu dénonce les magouilles et arnaques qui peuvent avoir lieu dans l’immobilier, et prévient ainsi les jeunes des risques qu’ils peuvent encourir : annonce mensongère, demande de papiers illégale, arnaque…

Cette bande dessinée est donc très sympathique car elle divertit très bien tout en étant agréable aux yeux, et dans le même temps elle informe sur certains dangers pour que les étudiants et leurs parents ne tombent pas en plein dedans. Aussi, elle dénonce le manque cruel de logements étudiants dans les grandes villes, même si, malheureusement, nous n’y pouvons rien.

Génération mal logée, tome 1, de Yatuu.
Disponible aux éditions 12 Bis
depuis le 16/05/2012 au prix de 13€90.

5 Comments

  • 3 années ago

    Elle a l’air vraiment bien cette BD. J’ai bien aimé ta chronique !
    BIsous

    • Flight of Swallow
      3 années ago

      Elle est vraiment sympa oui, car elle dénonce des choses tout en rendant les situations drôles.

  • 3 années ago

    Super chronique + 1 dans ma wl je ne te remercie pas :))

    • Flight of Swallow
      3 années ago

      Désolée pour ça ^^

Leave A Comment