Fangirl • Rainbow Rowell

fangirl

Ce roman, je l’ai également reçu pour mon anniversaire. Il faisait partie des deux romans de Rainbow Rowell qu’il me manquait (depuis, je les ai tous !), et vous étiez nombreux à me le conseiller lors de ma lecture de Attachement cet été. Et comme vous étiez aussi nombreux à avoir préféré Eleanor & Park, je me suis dit que je devais garder ce dernier pour la fin de ma découverte de l’auteure. C’est donc tout naturellement que j’ai poursuivi ma découverte de Rainbow Rowell avec la lecture de ce roman.

Cath ne vit que pour et par l’écriture. Elle est une fan inconditionnelle de la série de romans à succès Simon Snow… au point de rédiger elle-même les aventures de son héros préféré, en attendant la parution du dernier tome ! Elle vit dans une bulle qu’elle ne partage qu’avec Wren, sa soeur jumelle, loin de toute vie sociale. Pourtant, c’est désormais en solo qu’elle devra affronter le monde extérieur. Wren vient de lui annoncer l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. Cash saura-t-elle s’ouvrir aux autres et profiter de sa vie d’étudiante ? Et l’amour, dans tout ça ?

Tout d’abord, merci aux personnes m’ayant conseillé ce roman, car je l’ai réellement adoré ! J’avais vraiment peur dans un premier temps de me lancer dans cette lecture, car j’ai lu tout et son contraire, apparemment c’est soit on adore, soit on déteste ce roman ! Heureusement, je fais partie de la première catégorie ! Il semblerait que le côté fanfiction soit ce qui dérange, mais personnellement ça ne m’a posé aucun problème. Il est vrai, cependant, que je n’ai pas trop compris l’intérêt des passages implantés comme ça à la fin de chaque chapitre, dans le désordre, car du coup je n’ai pas très bien suivi le cheminement de la fanfiction. Ces passages auraient été implantés chronologiquement, cela m’aurait davantage plu. Heureusement, la publication française de Carry On étant prévue pour janvier 2017, j’aurai alors tout le loisir de la découvrir dans son intégralité, et de mieux la comprendre.

Je disais donc que j’ai beaucoup aimé ce roman, sans que ce soit un coup de coeur (à cause, je me répète, de l’implantation – illogique selon moi – de la fanfiction). Dès le début de ma lecture, j’ai été très touchée par le personnage de Cath, qui m’a vraiment fait penser à moi plus jeune (sauf que moi, j’écrivais avec mon meilleur ami sur un forum RPG consacré à Harry Potter ^^). Cette jeune femme timide, presque introvertie, qui ne vit que pour l’écriture et la littérature, a su me toucher par sa candeur et son évolution, son affirmation tout au long du roman. Sa relation changeante avec sa soeur jumelle, Wren, m’a souvent mis les larmes aux yeux, j’étais triste pour chacune d’elles.

Chaque personnage est attachant et touchant à sa manière, et ce roman montre l’importance qu’il ne faut pas se fier aux apparences. En effet, sous les couverts d’une jeune femme pleine d’assurance et caractérielle, Cath découvre en sa colocataire l’amie qu’il lui a toujours manqué. Puis au lieu d’un jeune homme passionné d’écriture autant qu’elle, l’héroïne a rencontré en son partenaire de TD une personne sans scrupule ni morale. Mais les apparences se sont surtout révélées trompeuses en ce qui concerne Lévi, mais je vais me taire de ce côté-là pour ne pas vous spoiler sur ce personnage qu’il est important de découvrir par soi-même tant il est unique en son genre.

Fangirl est une véritable brique de plus de 500 pages ; on pourrait s’attendre à des longueurs, voire à un scénario répétitif, mais ce n’est pourtant pas le cas. Rainbow Rowell raconte juste, doucement et sans se presser, l’évolution d’une jeune fille en jeune femme lors de sa première année universitaire, entre découvertes, intérêts et surprises. J’ai particulièrement aimé la manière dont l’auteure prend son temps pour implanter ses personnages et raconter leur histoire, sans précipiter les choses ni amener trop d’intrigues surréalistes, non plausibles. Ce roman traite avec justesse le reflet d’une réalité, à savoir celle de nombreuses jeunes filles timides apprenant la vie à leur entrée à la fac.

Cette lecture est donc à prendre comme elle vient, il ne faut pas se poser de questions et juste accepter la manière dont Rainbow Rowell déroule son histoire. Il ne faut pas s’attendre à quelque chose de grandiose car l’histoire est somme toute assez simple, mais la plume de l’auteure réussit avec brio à la rendre intéressante et belle, et ses personnages font le reste du boulot.

Fangirl, de Rainbow Rowell.
Disponible aux Editions Castelmore
depuis le 18/02/2015 au prix de 16€90.

2 Comments

  • Agnès
    9 mois ago

    Bonjour quand tu dis « Heureusement, la publication française de Carry On étant prévue pour janvier 2017, j’aurai alors tout le loisir de la découvrir dans son intégralité, et de mieux la comprendre. » tu parles de découvrir l’auteur ? as tu su au final pourquoi il ya ces passages mis à la fin des chapitres ? Merci

    • Flight of Swallow
      5 mois ago

      Non je connais déjà l’auteure (j’ai déjà lu et chroniqué deux de ses romans). Je parlais de l’intégralité de Carry On, dont on a des passages dans Fangirl. Ces passages mis à la fin sont, je pense, pour faire découvrir des extraits de Carry On à travers Fangirl, et donc donner un avant goût de Carry On (le roman).

Leave A Comment