Et le ciel sera bleu • Tamara McKinley

et le ciel sera bleu

Il y a plusieurs années de cela, je me souviens être encore au lycée à l’époque, j’avais lu et adoré La dernière valse de Mathilda de Tamara McKinley. Je l’avais emprunté à la bibliothèque, les années ont passé et j’ai fait l’erreur de ne plus me pencher sur les écrits de l’auteure… Je remercie donc très chaleureusement les éditions L’Archipel ainsi que LP-Conseils pour l’envoi de ce roman et le nouveau de l’auteure.

Angleterre, 1939. La vie n’a pas été tendre pour la jeune Sally Turner, 16 ans, qui élève seule son frère de six ans, Ernie, atteint de polio. Leur mère, Florrie, les a abandonnés dès que la guerre a éclaté, et leur père a été appelé sous les drapeaux.
Tous deux trouvent alors refuge à Cliffehaven, une bourgade située sur la côte sud de l’Angleterre. Ils y sont accueillis par Peggy Reilly, la propriétaire de la Pension du Bord de Mer et Jim, son mari quelque peu bourru.
Sally trouve, auprès de la famille Reilly, un foyer d’adoption qui lui permettra de s’épanouir. Elle obtient un emploi dans une usine de confection d’uniformes, où ses talents de couturière se révèlent. Sally fait de plus la rencontre de John Hicks, un mystérieux pêcheur…
Mais la guerre et l’arrivée de Florrie à Cliffehaven menacent ce fragile équilibre…

L’extrait présent sur le site de L’Archipel m’avait donné l’eau à la bouche et surtout l’envie de redécouvrir cette auteure qui m’avait séduite par sa plume il y a quelques années de cela maintenant. J’ai donc été plus qu’heureuse de voir que le reste du roman est dans le même ton, et décrit une héroïne jeune (seize ans) à la fois forte et sensible, une vraie femme-enfant touchante et bouleversante. Le personnage de Sally a su me toucher en plein coeur car celle-ci endosse le rôle de mère de substitution pour son petit frère tout en devant faire face aux difficultés engendrées en plus par la Seconde Guerre Mondiale.

Mais heureusement, Sally est vite soutenue par Peggy, qui a choisi d’accueillir des enfants fuyant Londres pour leur protection, ainsi que par sa famille qui se révèle très attachante. Car ce roman, finalement, n’est pas uniquement celui de Sally, mais vraiment une saga familiale, qui mêle de nombreux personnages hauts en couleurs, différents mais complémentaires, et tous terriblement attachants.

A cause du conflit mondial, cette famille et les pensionnaires de la maison vont connaître énormément de hauts et de bas, ils vont devoir se serrer les coudes dans les moments difficiles, mais ils vont aussi pouvoir connaître quelques instants de répit car à des moments de bonheur irremplaçables et ô combien importants pour ne pas sombrer. Le roman nous fait donc passer par toutes les émotions possibles et imaginables, sans jamais tomber dans l’excès, racontant simplement la vie quotidienne de personnages pendant la Seconde Guerre Mondiale, avec quelques épisodes plus ou moins importants dans leur construction.

Des personnages viennent et partent, d’autres restent tout le long du roman, et j’ai trouvé cela très intéressant et enrichissant en ce qui concerne les relations entre chacun des personnages. Il s’agit vraiment de l’histoire d’un groupe avec un noyau central, et les décisions prises par chacun les touchent tous, plus ou moins intensément. J’ai aimé la manière dont le destin de chacun s’imbrique dans celui des autres, car même s’ils ne sont pas tous du même sang, ils forment au final une très belle famille de coeur.

Alors certes, comme il s’agit d’une saga familiale, certains moments sont un peu mielleux, mais cela ne m’a pas dérangé outre mesure car ces passages ne prennent pas le dessus sur le reste de l’oeuvre, et ils s’intègrent bien au reste de l’histoire. Même si le conflit de la Seconde Guerre Mondiale gronde dans le fond et laisse planer son ombre sur l’histoire, c’est avant tout la vie des personnages que Tamara McKinley a choisi de raconter ; ce roman est donc plus l’histoire de plusieurs vies plutôt qu’un roman historique (même si certains événements importants de ce conflit sont racontés).

Si vous souhaitez lire un roman sur la Seconde Guerre Mondiale un peu plus léger que d’autres, où les personnages sont (presque) plus importants que le conflit, je ne peux que vous conseiller ce roman qui vous fera à coup sûr passer un très bon moment ! J’ai particulièrement apprécié m’évader à Cliffehaven, et découvrir les personnages qui peuplent cette petite ville du bord de mer anglais.

Et le ciel sera bleu, de Tamara McKinley.
Disponible aux Editions l’Archipel
depuis le 12/11/2015 au prix de 22€.

Leave A Comment