Ellis Island • Georges Perec

Ellis Island

Bonjour à tous !

Pour mon plus grand bonheur, le blog reprend enfin du service ! Comme je l’ai expliqué sur Facebook, les études sont passées avant, puis j’ai eu une panne de lecture pendant neuf longs mois dont je me remets petit à petit, suite à des problèmes personnels / familiaux, bref tout pour que cet endroit soit abandonné pendant tout ce temps… Vous devez donc vous en douter, j’ai pas mal de chroniques en retard, et promis elles vont bientôt arriver, le blog sera mis à jour petit à petit, mais pour bien reprendre, j’ai envie de vous parler d’une lecture qui m’a touchée l’année dernière, et bien qu’elle soit un peu floue aujourd’hui, tant ce livre est court, j’y pense encore parfois.

Ce livre reprend le texte de Georges Perec publié dans une précédente édition illustrée en octobre 1994. Description scrupuleuse de l’île par où transitèrent, de 1892 à 1924, tout près de la statue de la Liberté à New York, près de seize millions d’émigrants en provenance d’Europe, il permet, dans sa nudité, de comprendre l’importance qu’eut pour Georges Perec cette confrontation avec le lieu même de la dispersion, de la clôture, de l’errance et de l’espoir.

Ce livre, que je n’arrive pas à considérer comme un roman, ni comme un essai d’ailleurs, mais peut-être comme une sorte de reportage / témoignage au final, est très court (71 pages), et je l’ai découvert complètement par hasard lors de mon stage en médiathèque l’année dernière. Je n’avais jamais lu Georges Perec alors même que j’ai W ou le souvenir d’enfance dans ma PAL depuis au moins 7 ans, donc, avec cette lecture, j’ai pu remédier à cette lacune.

Le titre m’a immédiatement attirée car je ne connaissais que les bases en ce qui concerne Ellis Island, et en feuilletant ce livre, j’ai su immédiatement que je souhaitais découvrir l’écriture de Georges Perec, ici très poétique et concise. La mise en page est vraiment particulière, il s’agit de petits billets suivant la pensée de l’auteur sur tel ou tel sujet concernant Ellis Island, tour à tour très encyclopédiques puis personnels, intimes. J’ai aimé ce jeu d’écriture que je n’avais rencontré auparavant. C’est vraiment ça la particularité du livre, on ne se lasse jamais car tout est bref et concis, mais en même temps instructif, touchant parfois.

Comme je vous le disais précédemment, mes souvenirs sur ce livre sont assez vagues aujourd’hui, mais je me souviens avoir passé un court mais bon moment en sa compagnie. Il m’a permis de découvrir l’écriture de Georges Perec, et m’a donné envie de découvrir ses autres écrits, et de me lancer, enfin, dans la lecture de W ou le souvenir d’enfance ! Bon, je l’avoue, je ne l’ai toujours pas lu, mais ça viendra un jour !

Vous vous en doutez donc, mais je vous recommande ce court livre. Vous pourrez ainsi découvrir l’écriture de Georges Perec si ce n’est déjà fait, en apprendre un peu sur Ellis Island, et surtout passer un agréable moment. Car, honnêtement, je n’aurais jamais pensé que je penserais encore à ce livre aujourd’hui !

Ellis Island, de Georges Perec.
Disponible aux Editions P.O.L.
depuis le 6/09/1995 au prix de 10€50.

Leave A Comment