Chi, une vie de chat • Konami Kanata

Chi une vie de chat, tomes 1 à 5

Chi une vie de chat, tomes 6 à10

Chi, une vie de chat

Konami Kanata

Je remercie énormément mon amie Sarah de m’avoir offert le premier tome de ce manga, car celui-ci était dans ma wish-list depuis pas mal de temps déjà, et grâce à elle il en a très vite été délogé ! 

Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement… la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…

Ce manga est un réel coup de cœur, à tel point que je me suis procuré tous les tomes et les ai lus en un record maximum de deux semaines. Et ce, sans jamais me lasser ! Effectivement, étant une amoureuse des chats, et plus particulièrement de ma louloute de sept ans, j’ai tout de suite accroché à ce manga. Je ne suis pas une grande fan du genre, j’en ai lu quelques uns durant mon adolescence, et je lis actuellement Nana, mais mis à part ça, je ne cours pas après les mangas, qui ont plus tendance à me lasser en comparaison avec les bande-dessinées. Mais Chi est particulier, premièrement parce qu’il se lit dans le sens occidental (donc les non aficionados de mangas n’ont aucun mal à se repérer dans l’ordre de lecture des bulles), mais surtout, il est en couleurs ! C’est la première fois que je vois ça, et c’est un pur régal pour les yeux ! Ceci explique donc également le prix qui est plus élevé que les mangas classiques, mais vu la qualité des livres, je pense que ça en vaut la peine.

Comme vous avez pu le lire dans le résumé, Chi, une vie de chat compte les aventures et mésaventures d’une jeune chatonne qui a perdu sa mère et ses frères lors d’une balade, et qui est adoptée par une famille composée des parents et de leur jeune fils Yohei. Dès lors, le petit garçon et Chi forment une belle paire qui découvre ensemble les essentiels de la vie et grandit ensemble, de plus en plus inséparables au fil des pages et des tomes. J’adore particulièrement le lien qui se crée entre ces deux petits bouts de chou, qui s’amusent et font des bêtises pour apprendre la vie. Je retrouve beaucoup d’aspects de ma louloute dans Chi, des anecdotes qui sont arrivées à notre famille à cause (ou grâce ?) à notre boule de poils. J’aime aussi le lien indéfectible qui se crée entre le père de famille et Chi, car là aussi je retrouve un peu de la relation entre mon père et notre Brindille. Et les liens qu’elle crée avec les autres chats sont juste attendrissants, j’ai même versé une petite larme à la fin du tome 3…  Mais surtout, le langage de Chi est trop craquant, la mangaka réussit à montrer son très jeune âge dans ses paroles sans la rendre débile pour autant, et à nous mettre nous lecteur dans la tête de Chi, à comprendre le comportement des chats et ce que leurs miaulements veulent très probablement dire.

Chi représente vraiment tous les petits chatons qui deviennent chats, la manière dont nous humains craquons invariablement sur ces boules de poils tellement douces et attendrissantes. Il m’est difficile de dire combien je suis tombée amoureuse de ce manga et de Chi sans tout vous raconter, et je ne peux donc que vous conseiller de le lire, que vous aimiez les mangas ou non : si tant est que vous aimez les chats, vous aimerez certainement Chi ! ♥

Chi extrait 1

Chi extrait 2

Chi, une vie de chat (tomes 1 à 10), de Konami Kanata.
Disponible aux éditions Glénat
depuis le 10/10/2010 au prix de 10€75 le volume.

2 Comments

Leave A Comment